Ofelia

Ofelia

Giulio Macaione

Ofelia

Coup de coeur

– Résumé éditeur –

Ofelia vit dans son monde imaginaire. Elle parle à son ombre, possède un chat caméléon et évolue dans les souvenirs de la maison de sa grand-mère qui était auteure de livres pour enfants. Un jour, dans cette maison et derrière une porte surgit Jake, un mystérieux étudiant anglais.

Prix : 15,90€ (édition Physalis)  –  Nombre de pages : 192

– Mon avis –

Lorsque j’ai vu cette bande dessinée pour la première fois, j’ai de suite adoré sa belle couverture féminine avec cette jolie fille aux cheveux fuchsia et ce petit chat caméléon trop mignon. Il faut dire que les illustrations de cet album sont juste sublimes et très travaillées : que ce soit pour le dessin en lui-même ou pour les couleurs choisies, tout a vraiment été réalisé minutieusement, créant ainsi une ambiance emplie de nostalgie et de féerie. Il m’aura donc fallu peu de temps pour me plonger dans la lecture d’Ofelia.

20150901_181720

Ofelia est une jeune femme pleine d’originalité et d’imagination. Elle s’est créé un monde onirique dans lequel son chat et son ombre parlent. Mais en entremêlant son univers avec le monde réel, elle peine à les distinguer et à trouver un juste équilibre, au point d’en délaisser son petit ami Oscar – Ce dernier l’aime comme un fou mais ne supporte plus la « non-présence » d’Ofelia : à trop s’enfermer dans son monde, elle a fini par poser une barrière entre eux mettant alors leur amour en péril.
En parallèle avec leur histoire d’amour, une intrigue se met en place par rapport à la maison dans laquelle Ofelia vit avec son cousin et son compagnon. Cette maison a appartenu à sa grand-mère et possède des tas de souvenirs mais aussi des tas de secrets : avant de mourir, la grand-mère d’Ofelia fit la demande qu’une des pièces reste définitivement fermée à clés. Mais quel secret cette pièce renferme-t-elle ? Et pourquoi un énigmatique étudiant anglais arrive et sème le trouble au sein de la maison ?

20150901_181928

Dans cette bande dessinée, nous vivons une sorte de voyage dans le temps à mi-chemin entre la fantaisie d’Ofelia et la réalité via les flashbacks présents tout le long. Ceux-ci nous permettent de comprendre les mystères autour de la fameuse pièce impénétrable et aussi de mieux cerner la personnalité farfelue d’Ofelia. J’ai adoré revivre l’enfance d’Ofelia à travers ses souvenirs.

20150901_181841

Je tiens à dire que cette bande dessinée m’a vraiment touchée. Ce fut même un véritable coup de cœur ! Je l’ai trouvée d’une beauté semblable à aucune autre œuvre que je n’ai lue auparavant. La romance entre Ofelia et Oscar m’a beaucoup émue tout comme l’intrigue sur la pièce secrète de sa grand-mère. J’ai trouvé l’amour qui les unit très beau et sincère. Je me suis mise à la place d’Ofelia mais également à la place d’Oscar : je me suis attachée à eux et je ne savais à qui donner raison : pour moi, tous deux avaient leurs raisons et leurs torts car en effet, il faut savoir mettre de côté ses passions et sa petite bulle pour ne pas blesser et laisser tomber les personnes qui nous aiment. Mais ce n’est pas pour autant qu’il faut les effacer car ceux qui nous aiment doivent nous aimer comme on est. Il faut juste savoir trouver un juste milieu et c’est ce qu’Ofelia apprends à ses dépens. J’ai donc bien apprécié la voir grandir et évoluer au fil des pages. Giulio Macaione a fait fort avec Ofelia et c’est avec plaisir que je lirai ses prochaines bandes dessinées.

20150901_182010

C’est un roman graphique qui vaut le détour et mérite vraiment d’être plus connu. Je conseille cette bande dessinée à tous ceux qui aiment tout ce qui touche à l’amour, la famille, la nostalgie et les passions – aussi bien amoureuses qu’artistiques.

20150901_182159

Je tiens à remercier Babelio et les éditions Physalis pour m’avoir envoyé ce merveilleux petit chef d’oeuvre et également pour la confiance qu’ils m’accordent à moi et à ma critique.

BabelioPhysalis

– Citations –

Réprimer sa propre créativité c’est comme s’enfermer dans une cage.

*

Je suis le genre de fille qu’on regarde avec curiosité, mais qu’on n’approche pas. Petite, on n’arrêtait pas de se moquer de moi. Avec le temps, j’ai appris à vivre seule… à me réfugier dans mon monde. C’est peut-être pour cette raison que je me suis mise à dessiner. L’art est devenu ma plus grande passion.

Ofelia-magie

Publicités

4 réflexions sur “Ofelia

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s